La dernière tarantulée (Giulio di Luzio)

Bannie par l’Église, déclarée folle par la médecine

Ce livre raconte une histoire vraie qui s’est passée dans le sud de l’Italie dans les années 60, où les paysannes étaient soumises aux maris, pères et frères et où tout plaisir social, affectif et sexuel leur était interdit. Pour réagir à cette vie de forclusion et de renoncement, elles cherchaient, durant l’été de chaque année, à sortir de cet enfermement par l’exorcisme de la transe. Grâce au rôle et au pouvoir de manipulation de l’Église, toute forme de rébellion possible contre leur condition existentielle était ainsi étouffée. Les femmes qui ne se résignaient pas à la loi non écrite d’une tradition immuable et allaient au-delà de toute interdiction, étaient contraintes de fuir à l’étranger ou bien elles finissaient en asile psychiatrique, marquées du sceau de la maladie mentale, avec la complicité de l’Église et de la médecine. Ou alors, elles faisaient le choix de la protagoniste.

Acheter le livre

Il n’y a pas encore d’avis.

Ajouter un Avis

Soyez le premier à laisser votre avis sur “La dernière tarantulée (Giulio di Luzio)”

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Updating…
  • Votre panier est vide.